jeudi 15 septembre 2016

Inhumaine


Titre:  Inhumaine
Auteur:  Patricia Cornwell
Editeur: Flammarion Québec
Pages: 495
Parution: mars 2016
Genre: Roman policier


Résumé

Le Dr Kay Scarpetta enquête sur un décès très suspect, dans une demeure ancestrale de Cambridge, quand une mystérieuse vidéo apparaît sur son téléphone. Impossible à interrompre, elle montre sa nièce, Lucy, vingt ans plus tôt à l'académie du FBI. Ce que Scarpetta découvre, elle n'ose le partager ni avec son mari Benton Westley, agent du FBI, ni avec le détective Pete Marino, ni même avec Lucy. Elle craint la réapparition de sa plus vieille ennemie, Carrie Grethen, psychopathe brillante qui a séduit la jeune Lucy pendant ses études à Quantico. Y aurait-il un lien entre ces images et l'acharnement du FBI à fouiller la propriété de Lucy ? Entre le meurtre de Cambridge et l'attaque sous-marine dont Scarpetta a été victime deux mois plus tôt ? Traquée par une meurtrière machiavélique, la légiste sait que tout peut se retourner contre elle, car désormais chaque démarche, chaque conversation, chaque geste est susceptible d'être épié, enregistré et trafiqué.



Ce que Caroline en pense

Il y a un meurtre, il y a enquête, mais je trouve que plusieurs événements du passé viennent se rattacher à l'enquête. Qui croire? À un certain moment, on en  vient à suspecter les personnes qui sont près de Kay Scarpetta d'interférer dans le développement des recherches. Je suis restée un peu sur ma faim à la conclusion de ma lecture. Je pourrais m'attendre à une suite, c'est comme si l'enquête n'est pas vraiment terminée.


Merci aux Éditions Flammarion Québec pour cette lecture

lundi 12 septembre 2016

Zut! J'ai râté mon gâteau

Titre: Zut! J’ai râté mon gâteau
Auteur: Annie Litalien
Éditeur: Éditions Druide
Pages: 264
Parution: 18 mai 2016
Genre : Québécois


Résumé


Comédie légèrement dramatique qui se lit l’eau à la bouche et le sourire aux lèvres, Zut ! j’ai raté mon gâteau nous plonge dans l’univers savoureux de trois femmes aux trajectoires uniques, étroitement liées par leur passion pour la cuisine. Un roman qui fait du bien, avec, en prime, de véritables recettes réconfortantes, simples et délicieuses.

Trois histoires s’entrecroisent : en 1937, Marie-Juliette cuisine par nécessité et rêve de devenir chef ; en 1967, Hélène cuisine par obligation et rêve d’une vie meilleure pour elle et ses enfants ; en 2016, Émilie cuisine par défi et rêve d’ouvrir un restaurant. Ces trois fonceuses prennent le pari de s’inventer une vie qui leur ressemble. Et si leurs stratégies pour y arriver sont bien différentes, celles-ci ont un point commun : le bonheur de ces femmes passe par la cuisine… et par le contenu d’une vieille valise verte.



Ce que Brigitte en pense...


Moi qui adore cuisiner, j’ai adoré lire ce merveilleux roman. J’ai aimé me plonger dans l’univers de Marie-Juliette, Hélène et Emilie. Ces trois femmes sont des passionnées de cuisine. Elles ont su, malgré leur époque, faire de leur passion un métier. Elles avaient un rêve, elles ont fait en sorte de le réaliser.
Ce livre se lit comme un charme. L’auteure a eu la gentillesse d’y inscrire des recettes...et pas une ou deux mais bien plusieurs, toutes plus alléchantes les unes que les autres.
La morale de cette histoire: ne jamais abandonner, toujours se dépasser pour concrétiser nos rêves!!


A propos de l'auteure


Annie L’Italien, inspirée par son entourage et les trop nombreuses émissions de cuisine qu’elle regarde, a ainsi mijoté le charmant et original Zut ! j’ai raté mon gâteau, son cinquième roman, après Petit guide pour orgueilleuse (légèrement) repentante, Toujours orgueilleuse, mais (à peine) plus repentante, Ce ne sera pas si simple et Tout simplement compliqué. On y retrouve avec plaisir son humour pétillant et son don pour créer des personnages attachants qu’on voudrait avoir pour amis.

vendredi 9 septembre 2016

Le fils


Titre: Le fils
Auteur: Philipp Meyer
Éditeur: Le livre de poche
Pages: 792 pages version papier
Parution: 2014

Genre : Roman historique



Résumé



Portrait de l'Amérique des années 1850 au XXIe siècle, à travers trois générations d'une famille texane : Eli, le patriarche, dont la famille fut massacrée par les Comanches, prend part à la guerre de Sécession, Peter, son fils, a du mal à exister face à un père autoritaire et cynique, Jeanne-Anne, la petite-fille de Peter, a hérité de l'empire bâti par Eli. Prix Littérature-monde étranger 2015.


Ce que Sindy en pense...


Le fils est divisé en trois histoires parallèles, mais en trois époques différentes aussi. Ce sont trois générations qui nous sont racontées. Il y a Eli dis ‘’Le Colonel’’ qui est le premier de la saga, il a combattu les Comanches et est fait prisonnier de ces derniers il vivra dans un monde sauvage et revient dans le monde des blancs. Sont histoire est narrée par Eli. C’est un homme droit qui sait ce qu’il veut et aime se faire respecter.

Peter nous raconte son histoire au travers son journal intime. Tourmenté et cultivant une certaine colère envers les membres de sa famille il défend les Mexicains qui sont persécuté par les Américains. Il est le mal-aimé de la famille mais ne perd pas, pour autant, ses ambitions.

Et finalement Jeanne Anne qui est la petite fille d’Eli que l’on découvre à la troisième personne du singulier. Elle est la femme forte qui tient la dynastie familiale à bout de bras. Une femme passionnée et innovatrice qui sauve la fortune familiale en misant sur le pétrole.


Les trois générations se chevauchent racontant des pans de l’histoire du Texas, qui nous fait connaitre un état peut-être moins connue par nous, au Québec. C’est toujours intéressant de mieux connaitre l’histoire que ce soit celle de notre pays ou celle d’ailleurs. Les détails historiques sont bien écris. Mais j’avoue que de passer d’une époque à une autre est venue à me mélanger et à ne plus trop savoir où j’en étais entre les Comanches, les Mexicains, les Yankees. J’aurais préféré que l’histoire soit bien départagée en trois parties distinctes où les générations sont simplement mises en ordre chronologiques pour mieux absorber l’histoire du Texas et se concentrer sur chaque personnage sans être entrecoupées.  

Merci aux Éditions Hachette pour cette lecture