17-11-08

Zaq et moi T1 à T3

Auteur: Marie-Josée Soucy
Éditeur: Recto Verso
Pages et parution tome 1: 176 pages / 24 mars 2014
Pages et parution tome 2: 167 pages / 26 janvier 2015
Pages et parution tome 3: 160 pages / 7 septembre 2015
Genre: Littérature jeunesse

Résumé tome 1: Mauvais duo

Vanille Painchaud a toute une surprise lorsqu'elle arrive à l'école secondaire. Dans sa classe se trouve son ennemi juré: Zacharie-Alexandre Quintal, Zaq pour les intimes! Lorsque le père de Zaq se met à fréquenter la mère de Vanille, les deux adolescents n'ont d'autre choix que de se voir en dehors de l'école et de s'apprivoiser.
Au fil de leurs échanges parfois colorés, ils découvrent que la mère de Zaq, décédée lors d'un accident de voiture, a été assassinée…

17-11-06

Sam perd la carte


Titre: Sam perd la carte
Auteur: Sandra Sirois
Éditeur: Hurtubise
Pages: 290 pages
Parution: 12 octobre 2017
Genre : Chick Lit


Résumé

La vie de Samantha Jolicoeur, une jeune femme à la personnalité colorée, déraille. Ses amours, sa vie professionnelle, son appartement, ses relations avec sa famille, tout va de travers. C’est après avoir fait ce constat qu’elle démissionne de son travail sur un coup de tête et achète un billet d’avion. Elle laisse tout derrière elle

17-10-27

Sisterhood T1 - Vengeance à temps partiel

Auteur: Fern Michaels
Éditeur: Les Éditions JCL
Page: 376
Parution: Septembre 2017
Genre: Suspense


Résumé

La vie est totalement injuste. La majorité des femmes le savent, mais que peuvent-elles y faire ? Des miracles… si elles font partie du Sisterhood.

Dévastée par la mort tragique de sa fille, frappée par un chauffard fou qui a bénéficié de l’immunité diplomatique, la richissime Myra Rutledge décide de former un cercle secret : le Sisterhood. Ce groupe réunit sept complices partageant une colère noire découlant de préjudices dont elles sont victimes – mari infidèle, collègue sexiste, système judiciaire déficient ou autres aberrations.

Liées par leur tragédie

17-10-24

Une colonne de feu



Auteur: Ken Follet
Éditeur: Robert Laffont
Pages: 922
Parution: 11 septembre 2017
Genre: Roman historique, littérature anglaise

Résumé

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett renoue avec la magnifique fresque de Kingsbridge, qui a captivé des millions de lecteurs dans le monde entier. 
Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu'il connaissait va changer à tout jamais...

17-10-18

Nous

Auteur: Patrick Isabelle

Éditeur: Leméac Éditeur
Pages: 120
Parution: 5 octobre 2016
Genre: Littérature jeunesse

Résumé


Dans Nous, un adolescent est condamné et incarcéré pour un crime. On pénètre avec lui dans le centre jeunesse où il purge sa peine, et, petit à petit, se révèle l’humanité de certains délinquants et intervenants. Malgré la violence qui y règne, on décèle entre ces murs une tendresse contenue, compactée comme de la poudre dans un bâton de dynamite.

17-10-12

Juliette à San Fransisco

Auteur: Rose-Line Brasset
Éditeur: Hurtubise
Pages: 248
Parution: 21 septembre 2017
Genre: Littérature jeunesse 

Résumé

Juliette part pour San Francisco ! Elle est invitée au mariage d’une lointaine cousine de sa mère. Mais bien des mystères entourent ce séjour. Avec ses BFFs, elle décide d’entreprendre une enquête au cours de laquelle ils mettent la main sur une mystérieuse enveloppe contenant des menus de restaurants, des photos et des mots d’amour

17-10-10

Treize raisons


Auteur: Jay Asher
Éditeur: Albin Michel
Pages: 284
Parution: Mai 2010
Genre: Adolescent, fiction 

Résumé

Clay reçoit treize cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu'elle ne se suicide. Elle parle de treize personnes impliquées dans sa vie, qu'elles soient amies ou ennemies, et qui ont compté dans sa décision. D'abord choqué, Clay se laisse porter par la voix d'Hannah, au fil de ses émotions. Elle lui dit que le vie est dans les détails : une phrase, un sourire, une méchanceté, un baiser...

17-10-08

Eux

Auteur: Patrick Isabelle
Éditeur: Leméac Éditeur
Pages: 107
Parution: 19 février 2014
Genre: Littérature jeunesse

Résumé

Eux, c’est l’histoire d’un adolescent victime d’intimidation. Un jeune battu, extorqué, ridiculisé à outrance par des camarades de classe, et ce, sans rime ni raison apparente. Un jeune dont la détresse est ignorée par les témoins silencieux que sont les autres élèves, le personnel de l’école, les parents, les rares amis. Sa douleur est si aiguë, et son agonie, si longue qu’elles l’inciteront à se venger de ses tortionnaires, à devenir la source d’une violence a priori inconcevable.

17-10-05

Les saisons de l'espérance T1 - L'innocence

Auteur: Richard Gougeon
Éditeur: Les éditions JCL
Page: 408
Parution: Septembre 2017
Genre: Roman québécois


Résumé

Charlemagne naît de l’union éphémère entre la belle Florence, infirmière dotée d’une triste et désolante bonasserie, et Yann, homme de peu de vertus mais fort et élégant. Après de mûres réflexions, sa mère décide finalement de l’élever seule.


Tandis que le garçon grandit, on observe chez lui un manque flagrant de discipline. Lui cherchant une figure paternelle, Florence se laisse attendrir par Manuel et s’installe avec lui dans les vergers de Rougemont. Mais soudainement intéressé par son rôle de père, Yann ne passe pas par quatre chemins pour apprendre à connaître son fils. Le trimballant dans ses activités illicites, il devient peu à peu l’idole de celui qu’on surnomme Charlot, jusqu’à ce qu’un événement tragique vienne bouleverser la relation harmonieuse qui les unit.


Dès lors, le petit homme se voit tenter de s’identifier au père de son ami… pour le meilleur et pour le pire. Charlot réussira-t-il à rétablir le lien d’attachement avec ses parents et à reprendre le droit chemin ?


Ce que Brigitte en pense

Je ne sais pas trop comment écrire ce que j'ai pensé de cette lecture. Je suis mal à l'aise, mais je veux être franche et honnête dans mes chroniques. 

De Richard Gougeon, je n'ai lu que l'Épicerie Sansoucy que j'avais adoré. Ça me faisait penser à du Michel David. Je m'attendais donc, dans ce livre, à retrouver ce style d'écriture, cette ambiance chaleureuse. Mais ce ne fût pas le cas. C'est peut-être simplement l'histoire qui m'a déplue. J'ai trouvé que l'auteur sautait constamment du coq à l'âne. J'ai souvent eu l'impression qu'il manquait un fil conducteur, un lien pour unir le tout. Je n'ai pas été plus convaincue par les expressions peu communes utilisées lors des descriptions: ''La suppléante quitta la classe de Manuel en se chaloupant la croupe''.

J'aime bien pouvoir m'identifier à un personnage de l'histoire car ça me fait sentir plus proche d'eux et par le fait même, je trouve que ça les rend réels! Dans ce cas-ci, ils m'ont plutôt laissée indifférente.

Je suis désolée que M. Gougeon n'ait pas réussi à m'atteindre avec cette histoire. Je suis persuadée qu'il y a beaucoup d'heures qui ont été investies, autant pour l'écriture que pour la recherche. Et pour cette raison, je lui lève mon chapeau. Je n'ai peut-être pas su comment apprécier cette nouvelle série, mais je sais reconnaître l'ampleur du travail.



Merci à Les Éditions JCL pour cette lecture



EnregistrerEnregistrer

17-09-26

Abigaelle et la retraite amoureuse T3

Auteur: Stéphanie Bourgault-Dallaire
Pages: 232
Parution: 6 Septembre 2017
Genre: Roman québécois, Chick Lit


Résumé

« Tu crois qu'on a besoin d'une thérapie de couple ?

Mon homme se tourna légèrement vers moi, sans quitter son frère des yeux.


— C'est une retraite, pas une thérapie, précisa-t-il à voix basse. Et, oui, je pense que ce serait une belle excuse pour prendre quelques jours de vacances, tous les deux, et pour se rappeler nos meilleurs moments… comme notre voyage en Suisse.


La Suisse?? Il veut dire du sexe. Merde… »


Trois ans après qu'on eut sauvé in extremis son plancher pelvien avec une césarienne d'urgence, Abigaëlle ne se reconnaît plus… En fait, personne ne la reconnaît, pas même Guillaume, son fiancé. Colérique et à fleur de peau, l'optométriste consent à suivre le très coloré clan Michaud-Tremblay-Turmel à Las Vegas, pour participer à une retraite amoureuse très peu conventionnelle, dans l'espoir de reprendre le contrôle de sa vie et de raviver la flamme de son couple.


Ce que Brigitte en pense

Ce livre boucle la boucle pour cette épatante série. Stéphanie a tout un talent! Elle a su, dès son premier roman, capter mon attention avec un personnage tout simplement sublime. Au fil des 3 volumes, notre attachement pour cette charmante jeune femme n’a fait que croître. Nous voulons tous une amie comme Abby dans nos vies car elle est trop attachante et sincère!!


Dans ce troisième volume, sous les conseils d’Eric, le thérapeute de date coaching, Abby et Guillaume vont faire une retraite amoureuse. Le but de cette retraite est de se reconnecter avec son partenaire, d’apprendre à se ré-apprivoiser, de faire jaillir la flamme à nouveau...bref, de prendre soin de son couple. Quelques duos du clan Michaud Tremblay-Turmel y participent. Arriveront-ils à se débarrasser du stress de leur train-train quotidien? Que leur réserve cette thérapie? 


L’auteure parvient sans mal à créer un climat de proximité entre les lecteurs et les personnages. Ceux-ci ont tellement l’air réels que c’est comme si nous participons avec eux à leurs péripéties. L’ambiance est chaleureuse à souhait et j’adore cet effet de cocooning dans lequel nous nous plongeons. On embarque à fond dans l’histoire et, l’espace de plusieurs chapitres, nous vivons au même rythme qu’eux.


La plume de Stéphanie est juste WOW!! Elle a un p’tit quelque chose qui fait que nous accrochons dès les premiers mots. Nous sentons la passion dans ses écrits et c’est probablement LA raison qui fait qu’elle est si aimée.


Je vais assurément m’ennuyer d’Abby. Nous avons ri avec elle, nous avons partagé 4 ans de sa vie. Ce qui me console: je regarderai avec plaisir la série web-télé. Et sans contredit, si prochain livre il y a , il garnira ma bibliothèque!


Merci Stéphanie & Abby de m’avoir permis d’entrer dans votre univers.




Merci à Groupe Librex pour cette lecture










17-09-22

Rouge Secret



Auteur : Chrystine Brouillet
Éditeur: Boréal
Pages: 504
Parution: 1er juin 2005
Genre: Roman policier


Résumé

Les années 1970. Un vent de liberté souffle sur le Québec. Les vieilles contraintes s’écroulent. On découvre une nouvelle façon de vivre, où chacun a l’impression qu’il est permis de chercher le bonheur et de l’atteindre. Pourtant, cela n’est pas vrai pour Irène Pouliot. Issue d’un milieu modeste, Irène a appris à aimer les livres et les arts. Elle se découvre même d’indéniables dons de peintre. Mais, peu à peu, sans jamais s’en douter, elle tombe sous le pouvoir d’un homme jaloux, abusif. Il tissera une toile pour y enfermer Irène. Il lui tendra un piège que seul un monstre pouvait imaginer. Il réussira à la faire enfermer en prison. Il lui aura volé sa vie. 

Dans sa solitude, Irène n’aura pour s’accrocher à l’existence que l’image de sa fille et le souvenir de son travail de peintre. Et aussi Frédéric Fontaine, cet enquêteur qui ne peut se résoudre à croire à la culpabilité d’Irène. En tentant l’impossible pour lui rendre sa liberté, c’est également sa propre enfance marquée par la honte qu’il tente de racheter. Tableau d’une époque minutieusement reconstituée, prenante étude psychologique qui explore les liens qui unissent un bourreau et sa victime, Rouge secret propose également un fascinant portrait des milieux carcéraux féminins. Avec un irrésistible pouvoir d’évocation, Chrystine Brouillet réussit à nous faire partager la vie de ces femmes, pour qui le temps passe comme un fleuve de plomb, tandis que, dehors, leurs hommes et leurs enfants leur échappent. Avec Rouge secret, les Éditions du Boréal accueillent une nouvelle série romanesque de Chrystine Brouillet, où la romancière conjugue avec brio psychologie et suspense.


Ce que Geneviève en pense

Il fut une époque où je dévorais tout ce que Chrystine Brouillet écrivait. Le Collectionneur fera toujours partie de mes classiques.

J'avoue toutefois être restée sur ma faim avec Rouge secret. J'ai adoré les descriptions que l'auteure fait de l'époque et le personnage de Bernard est particulièrement détestable. On se plait à haïr cet être contrôlant et manipulateur.  Mais alors que le résumé était rempli de promesses, j'ai eu du mal à entrer dans le rythme de l'histoire. J'avais l'impression d'en être encore à l'introduction à la deux-centième page.

J'aurais également aimé que plus de paragraphes soient consacrés à l'inspecteur Fontaine. Tant de fantômes le hantent qu'il aurait pu, à mon avis, être plus approfondi.

Par contre, en ces périodes où la violence conjugale fait encore les manchettes des médias québécois, ça m'a fait du bien de me remémorer que le contrôle sur autrui s'exerce de toutes sortes de manières. Un tel livre suffit à réveiller notre féminisme collectif. Peut-être devrait-on le faire lire à Louise Cordeau afin de lui rappeler que le jour où l'équité homme/femme sera atteinte, plus aucune femme ne craindra d'être assassinée par son mari lors d'une séparation. 

Jamais la violence aux femmes ne sera suffisamment dénoncée. Merci, Christine Brouillet d'y avoir consacré 500 pages.










17-09-18

Souvenirs d'autrefois T2 - 1918

Auteur: Rosette Laberge
Page: 368 
Parution: 3 février 2016
Genre: Roman québécois

Résumé

Fidèle à elle-même, Lucille, la mère manipulatrice capable de tout pour arriver à ses fins, a toujours dans sa mire au moins une victime sur qui s'acharner. Sa fille Gertrude est enfin parvenue à prendre de la distance avec elle, mais Adrien vit tout le contraire depuis qu'il a réalisé son rêve le plus cher. Par ailleurs, Charlotte, la belle-soeur d'Adrien, porte un fardeau qui la place dans une situation pour le moins risquée malgré les objections musclées de son mari. À son retour de la guerre, Adjutor fait un volte-face, revirement accepté à sa grande surprise par sa mère - Lucille est tellement fière de son fils qu'elle se colle à lui comme une sangsue. En tant que patriarche, Joseph se réjouit de voir son clan s'agrandir, mais celui-ci se heurte à bien des obstacles. Les espoirs déçus qui marquent au fer rouge, les trahisons, les pertes, la déchéance et les nouveaux départs illusoires : pour les Pelletier, traverser toute cette tourmente demande une force de caractère sans pareil qui, heureusement, est de famille.


Ce que Brigitte en pense

Ayant adoré le premier volume de cette trilogie, je me suis empressée de lire la suite. Je dois dire que Lucille ne s'améliore pas avec les années, je dirais même qu'elle empire! Si je l'ai détesté dans le tome 1, je la déteste encore plus ici.

Dans ce deuxième volume, Lucille est encore plus manipulatrice que dans le premier livre. Son comportement est tel que son mari et quelques uns de ses enfants se demandent si elle ne devrait pas être internée. Gertrude semble avoir réussi à se débarrasser du joug de sa mère car celle-ci a jeté son dévolu sur Adjutor. Ce fils bien-aimé est revenu de la guerre transformé: il respire le bonheur. Adrien apprends à tenir tête à sa mère. Charlotte, la belle-soeur d'Adrien, n'a pas la vie rêvée avec son mari et garde enfoui en elle son secret tandis que Marcella, la soeur de Gertrude, vit une terrible épreuve.

Encore une fois, l'auteure réussi avec brio à nous faire vivre les émotions au travers des personnages. Nous sentons l'entraide psychologique au sein de la famille Pelletier. L'histoire est merveilleusement bien racontée. Les textes de Mme Laberge se lisent très bien. Il n'y a pas de temps mort, tout s'enchaîne à merveille dans chacun de ses romans. Il y a juste assez de détails, sans que ça soit lourd,  pour nous permettre de visualiser l'époque et les lieux.

Si vous aimez Michel David ou France Lorrain, vous aimerez assurément Rosette Laberge. A chacune de mes lectures d'un de ses livres, j'ai passé que du bon temps. Elle sait créer une atmosphère chaleureuse en y intégrant de magnifiques personnages.

17-09-12

Souvenirs d'autrefois T1 - 1916

Auteur: Rosette Laberge
Éditeur: Les Éditeurs Réunis
Pages: 408
Parution: 14 octobre 2015
Genre: Roman québécois

Résumé

1916. Une vieille fille pour s'occuper des parents ; un fils qui aime un peu trop la bouteille ; un autre, ordonné prêtre malgré lui ; une mère qui en impose autant qu'elle peut… Voilà un authentique échantillon de la famille Pelletier. Entre l'installation de l'électricité au domicile et les nombreuses conséquences d'une guerre qui fait pourtant rage en Europe, le quotidien de ce clan en apparence comme les autres n'a rien d'ordinaire. D'un côté, Joseph, le père, tente de reprendre le contrôle de la maisonnée, de l'autre, sa femme Lucille s'attaque sans aucune retenue à quiconque veut lui mettre des bâtons dans les roues : elle est prête à tout pour conserver le pouvoir, sa raison de vivre. Bien que tous aient droit aux foudres de la matriarche à un moment ou à un autre, Gertrude demeure celle qui écope le plus. Elle doit se résigner à être exclue des préférés de sa mère, à l'inverse de Marcelle ou Adjutor, à qui Lucille pardonne même le pire. Des bouleversements parfois extrêmes guettent les membres de la famille, à tel point que Joseph se demande sérieusement comment ils feront pour se sortir de leurs ennuis en cette année trouble.


Ce que Brigitte en pense

J’ai découvert Rosette Laberge il y a quelques années par le plus pur des hasards. Depuis, je suis toujours enchantée de lire ses romans. Je suis loin de les avoir tous lus car elle en a quand même plusieurs à son actif.

1916...Nous faisons connaissance avec la famille Pelletier. Lucille, la mère, est d’une méchanceté incroyable. Elle contrôle tout et tout le monde. Sa fille Gertrude, vieille fille, est son bâton de vieillesse. Elle subit constamment les foudres de sa mère. Peu importe ce qu’elle fait ou ne fait pas, ce n’est jamais correct au goût de Lucille. Adjutor, le fils bien aimé, est devenu prêtre bien malgré lui. Joseph, le mari de Lucille, essaie de reprendre les rennes de la maisonnée mais sa femme ne l’entends pas de cette façon. Au travers d’eux, nous apprenons à connaître les autres membres de la famille.

J’aime ce genre de roman où il est question de saga familiale, où l’intrigue se joue autour de grosse famille. Cela crée de beaux moments chaleureux. Il est facile de s’identifier à un personnage et l’attachement n’en est que plus grand.

Que j’ai détesté et que je déteste encore Lucille!! Elle n’est pas juste méchante, elle est malcommode au plus haut point. Une vraie de vraie chipie!! De plus, elle se prends pour le nombril du monde. Si le but de Rosette Laberge était de faire un personnage que les gens n’aimeraient pas, elle peut dire mission accomplie!!

Je vous suggère de lire la série ‘’Souvenirs de la banlieue’’ avant de lire ‘’Souvenirs d’autrefois’’. Car ici, nous faisons un bond de plusieurs années en arrière. Pour ce qui est de l’auteure, ses romans sont vraiment agréables à lire. Les personnages sont tout simples que bien dès fois, on se reconnaît aisément au travers d’eux. Et ça, j’aime ça! Quand on ferme notre livre, on a toujours hâte de reprendre là où on a laissé l’intrigue. Il fait bon de se replonger dans l’histoire...du vrai bonheur!

17-09-05

La promesse des Gélinas T4 - Laurent


Auteur: France Lorrain

Éditeur: Guy Saint-Jean
Pages:448
Parution: 24 février 2016

Genre: Roman québécois



Résumé


«Promettez-moi de ne jamais vous marier, de ne jamais choisir d’époux ou d’épouse qui risque de vous abandonner ou de vous briser le cœur, ni d’avoir d’enfants.»


Septembre 1939. Quelques semaines après l’entrée en guerre du Canada, la famille Gélinas vit dans la crainte constante de voir partir ses hommes au front.

Tourmenté par des désirs qu’il a du mal à comprendre, Laurent se réfugie un peu trop souvent dans l’alcool. Ça vaut mieux que les questionnements terrifiants auxquels il est confronté tous les jours!
Aux prises avec leurs propres quêtes, son frère et ses sœurs ne lui sont d’aucun secours: Édouard souhaite retrouver le père qui les a abandonnés, Adèle rêve de gloire avec la publication de son premier roman et Florie doit accepter le mariage de Jeremiah avec Béatrice… Maudite promesse qui lui a fait perdre un si bon parti!

Voici donc l’époustouflante conclusion de l’histoire singulière des Gélinas : quatre enfants engagés à l’impossible sur le lit de mort de leur mère sans imaginer un seul instant qu’ils allaient en porter les conséquences toute leur vie…


Ce que Brigitte en pense


Quelle magnifique série que je viens de terminer! J’ai l’impression de laisser derrière moi une famille attachante et chaleureuse. On sent très bien les liens serrés qui unissent Adèle, Édouard, Florie et Laurent. Probablement est-ce dû au fait qu’ils ont dû apprendre à se débrouiller seuls à un très jeune âge (père qui a pris la poudre d’escampette et mère morte beaucoup trop jeune).

Dans ce 4 ième volume, Laurent est toujours au prise avec ses démons intérieurs. Il a honte de ce qu’il est, ne comprends pas pourquoi il est différent des autres. Il aimerait bien retrouver ce père qu’il n’a pas connu pour espérer trouver des réponses à ses questions. La seule voie échappatoire pour l’instant est l’alcool qui lui permet, l’instant de quelques heures, d’oublier son homosexualité. Florie, quant à elle, commence à retrouver une paix intérieure, malgré que la promesse faite à sa mère étant jeune lui pèse de plus en plus. Adèle a choisi de vivre pleinement sa vie et transpire le bonheur. Edouard continue ses recherches pour retrouver son père. Et pour clôturer cette saga, Édouard offre à Florie un cadeau inestimable.

Il m’est très difficile de choisir le personnage que j’ai le plus aimé mais je jette mon dévolu sur Adèle. Elle est toujours là pour ses frères et sa soeur, toujours prête à les aider et les écouter. Elle a un coeur gros comme le ciel et a une patience d’ange envers sa soeur Florie qui est quand même assez bougonne. Chapeau à Adèle de l’endurer car la Florie ne semble pas facile à vivre!! Dans un tout autre ordre d’idée, j’ai détesté au plus haut point les Constantin. Autant le père que les fils sont mesquins et sans savoir vivre. De vrais détestables!!

A la toute fin de l’histoire, j’ai apprécié que l’auteure prennes quelques pages supplémentaires pour nous raconter un peu ce que sont devenus, plusieurs années plus tard, nos charmants personnages. 


Je vous conseille vivement cette série. Vous passerez un merveilleux moment sous la plume de France Lorrain. Cette auteure a gagné mon coeur et je lirai avec plaisir ses prochains romans. Et je la ferai découvrir à mes enfants car elle a également écrit des romans jeunesse.

17-08-28

Les 6 doigts de la main



Auteur : Sophie Laroche
Éditeur: de Mortagne
Pages: 360
Parution: 9 aout 2017
Genre: Littérature jeunesse



Résumé

Alie, Léa, Marie-Zoé (Mazo pour les intimes), Solal Beverly et Louis.
Six amis unis comme les doigts de la main, inséparables.
Six amis qui se disent toujours tout.
Vraiment tout ?...

Alie rêve à sa « première fois », espérant être tombée sur le bon garçon, attendant le bon moment. 

Léa vient en aide à deux jeunes qui ont fui la guerre en Syrie et s'en fait des amis. Ne risque-t-elle pas d'être dépassée par cette histoire ?

Mazo découvre l'amour, et tous les questionnements qui l'accompagnent.

Solal et Soline forment le couple idéal… en apparence ! Pourquoi l'adolescent ne réussit-il pas à s'impliquer vraiment ?

Beverly veut se défaire de son image parfaite. La nouvelle Bev' fera-t-elle l'unanimité ?

Louis est prêt à tout pour changer d'école et retrouver ses amis. Même à s'humilier au passage !

A l'âge où les histoires de coeur se transforment en histoires d'amour, où l'on échange des baisers (en étant moins debout qu'allongés), les six doigts de la main vont devoir trouver du temps pour tout se dire et garder la bande unie. 


Ce que Geneviève en pense

Enseignante et maman de trois enfants, j'ai toujours porté un grand intérêt à la littérature jeunesse. Je tente de varier mes lectures (après tout, les enfants vieillissent), oscillant entre les albums pour enfant et les romans pour adolescents.

Je me suis ainsi lancée dans la lecture du 2e tome du livre Les 6 doigts de la main. N'ayant pas lu le premier, je n'avais pas d'attentes. J'ai tout de même été choquée par le (trop) grand intérêt que les jeunes de la bande portent à la sexualité. J'avais le réflexe de comparer aux adolescents du film American Pie, ce qui est peu édifiant. Je les ai ainsi rapidement jugés superficiels, me disant que je ne proposerais certainement pas cette lecture à ma nouvelle ado de 13 ans.

Heureusement, j'ai malgré tout continué ma lecture et tranquillement, j'ai compris l'intention de l'auteure. J'ai découvert des jeunes curieux, mais capables de se respecter. Les émotions vécues sont vraies et les choix ont des conséquences. Le livre aborde ainsi la masturbation féminine, la fellation et diverses positions sexuelles, sans poser de jugement. Simplement en amenant les protagonistes à se positionner par rapport à ce qu'ils sont prêts à faire ou non. J'ai souvent eu en tête l'allégorie de la tasse de thé (voir la vidéo ici).

La mise en page aérée permet une lecture fluide, idéale pour aller chercher jusqu'aux lecteurs plus récalcitrants. J'ai beaucoup apprécié que l'édition québécoise soit accompagnée de quelques notes de bas de page afin de permettre au lecteur de pouvoir bien comprendre le système scolaire français et leurs équivalences.

J'ai donc conclus, après 360 pages, que ce livre vaut la peine d'être recommandé et que je le prêterai avec plaisir à mes enfants lorsqu'ils auront quatorze ans et des poussières. À moins que je ne sente un grand intérêt pour le sujet avant...


Merci aux éditions de Montagne pour cette lecture.





























EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
 

Le temps d'lire Template by Ipietoon Cute Blog Design and Bukit Gambang